Recherches

COLLABORATIONS MULTIPLES ART- SCIENCE ET RECHERCHES :
2020 … MUSÉE DU MONDE EN MUTATION : Stephan Shankland, Juliette Bradford, Julie Delacotte

2017-2020 DOCTORAT : C’est en infiltrant le réel que l’art est capable de se renouveler. On peut considérer, avec ce genre de pratique, que l’artiste devient un coproducteur. C’est ce qui lui permet de créer de nouvelles formes de politiques. L’art est-il capable de transformer l’imaginaire d’un territoire ? Trois terrains d’enquête : Les îles de Lérins, La Pommerie (Limousin), La Villa Thuret (Antibes)

2019… LES PIEDS DANS LA BOUE : en collaboration avec Anne de Malleray.

Parce que l’art n’est en aucun cas une activité socialement autonome, nous nous intéressons à un art « en situation ». La pratique mise à l’honneur prend alors des allures d’enquête à la manière des acteurs des sciences sociales qui cherchent à rendre compte de phénomènes mouvants et de toutes sortes de flux concrets, symboliques, historiques, humains, non-humains, etc. C’est la perspective de l’enquête comme forme artistique qui se joue ici. Cet atelier cherchera à récolter des témoignages d’artistes et de chercheurs, qui agissent ainsi sur le terrain, afin de comprendre comment ces pratiques sont susceptibles de donner lieu à des formes et des récits qui réinvestissent nos imaginaires de puissances transformatrices. Car l’enjeu est bien de nous donner envie d’investir le monde d’effets, de pratiques et d’affects plus vivants.    

2017-19 RESSOURCE – ARTE FACTORY avec La Fayette Anticipation, La villa Arson, Mnemotycs, Réciproque

2016-2017 NON LIEU BON LIEU : Ann Guillaume & Tom Bücher
Depuis 2016, Non Lieu / Bon Lieu est une plateforme collaborative, faite de projets opérants sur un territoire donné et à partir d’une problématique formulée ou pressentie. Elle développe des outils conviviaux pouvant prendre la forme d’objets médiateurs (tout ce qui est « mis devant nos yeux et sert d’intermédiaire entre plusieurs parties ») de workshops, de séminaires, de conférences, d’expositions, d’édition, d’outils numériques de visualisation, de cartographies, de modélisations, afin d’exposer les différents besoins de mise en relation des entités, des problématiques et des concepts situés.

2018 PRATIQUE DU HAKING : sur une invitation de Karine Lebrun – Beaux Arts de Quimper

2018 COO-PAIR FONDATION CARASSO – : Alexandre Monnin, Diego landivar, Patrice Cayre, Bureau d’étude…L’ENQÛETE : «Le projet CooPair se propose de réactualiser le protocole des Nouveaux commanditaires après plus de 25 ans d’existence, au croisement des domaines de l’art et de la science. L’objectif étant d’intervenir en amont de la commande proprement dite, en appui aux publics, afin de les aider à (re)formuler eux-mêmes leurs problèmes et leurs interrogations. De ce fait, Coopair se place résolument sous le signe de l’enquête, en favorisant des collaborations étroites entre collectifs situés, artistes et chercheurs.»
2018 CREALAB : Ethnographie des arts, arts de l’ethnographie, Barbara Glowczewski, Sophie Houdard
2016 ÉCOLOGIE PIRATE : GROUPE DE CHERCHEURS – ARTISTES RÉUNISSANT : COO-PAIR, ANNE DE MALLERAY, NATHALIE BLANC, CYRIA EMELIANOFF, DENIS CHARTIER, ORIGENS, BUREAU D’ÉTUDE…
«Quelles sont les conséquences politiques d’un regard esthétique porté sur un monde menacé par la destruction environnementale requérant des changements radicaux pour continuer d’exister ? » https://journals.openedition.org/lectures/21840
2016-17 SPEAP : Artiste chercheuse associée au projet Medicis Clichy-Monftfermeil :
L’expérience repose principalement sur un travail d’enquête mené en groupe autour de projets proposés par des commanditaires. L’idée étant de répondre de manière inventive et expérimentale à la commande. Notre projet portait sur la préfiguration de la Villa Médicis à Clichy-Montfermeil. Avec Océane Ragoucy, nous avons travailler aussi bien sur le geste colonial, l’historique de l’urbanisme à Clichy-Monfermeil, sur les populations, sur les artistes du territoire, sur le sens des politiques culturelles en générales, le besoin de justifier l’argent public quand il s’agit d’un territoire comme celui de Clichy-Monftermeil, les pratiques populaires et la notion de Construire un lieu.

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/la-memoire-45-documenter-la-memoire-des-lieux
2012-14 L’ENSCI – programme PHÉNORAMA (uchronie des objets techniques) Avec Caroline Bougourd (design) , Girolamo Ramunni, Historien des techniques membre du Laboratoire http – Cnam,Antonella Tuffano architecte et chercheur au Laboratoire Gerphau de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de la Villette, Sigrid Mirabaud, Institut National du Patrimoine, département restaurateurs, Catherine Saracco, Directrice du département recherche de l’Ensci/ les ateliers, Armand Behar artiste et responsable phénOrama,