Non Lieu/Bon Lieu

Edition collaborative : (en collaboration et designer par Tom Bücher, T&D paris)

Extrait de l’introduction du livre : “C’est une idée essentiellement géographique pour l’instant, celle d’un milieu doué d’une puissance capable de regrouper et maintenir ensemble des êtres hétérogènes qui cohabitent. Doté d’une portée sociale très forte, cet espace est capable de se charger de valeurs communes. Suffit-il d’instaurer une multitude de chemins, de réseaux autant concrets que symboliques pour déceler cet espace ? Pluriel, il est ouvert, il est fait de couches de réalités non réductibles, non définissables, il a la capacité de faire agir, engageant la possibilité d’enrichir l’expérience en s’ouvrant à des objets inconnus. Appelons-le : un lieu. Tous les lieux contiennent-ils quelque chose ? Ont-ils quelque chose en commun ? Ressentent-ils des manques, peuvent-ils encore accueillir et percevoir du nouveau ? C’est en partant de la notion d’imaginaire territorial qu’il est possible de définir par un corpus d’images, de témoignages, de rencontres objectives mais aussi subjectives, historiques ou inventées, l’emplacement physique ou non de ce ou ces lieux.”

Site Web : Vous êtes en possession du livre… afin que se dessine le réseau lecteur/acteur vous êtes invités à indiquer votre nom et localisation en cliquant ici nonlieubonlieu.annguillaume.fr

La table ronde : Sommes nous condamnés à vivre dans ce monde? La table ronde du 17 septembre réunira Leatitia Angot (chorégraphe), Axel meunier (cartographe), Tom Bücher (Graphiste), Yannick Gourvil (architecte), Hubert renard (artiste) Benoit Verjat (designer) Sig Sarapy (tarologue et médium) Bernard Bessait, Jean Paul et Anne Ribes, et Bruno Racine (ancien président de la BNF, Pompidou, écrivain..)Cedric Mong-hi (philosophe) Jean Baptiste farkas (artiste) Charles Emptaz (journaliste) Elvire Bonduelle (arstiste) afin d’échanger à partir de nos terrains respectifs sur notre vision du lieu. Si nous cherchions le lieu parfait, celui capable d’accueillir toutes les échelles de temps et d’espaces simultanément, celui qui réconcilie et permet de faire du commun, à quoi ressemblerait-il?

Workshop : Beaux Arts de Dijon sur une invitation d’Estelle Zhong / Ann Guillaume / Nathalie Vidal / Vanessa Desclaux Du mardi 6 au vendredi 9 décembre 2016 18 étudiants Le workshop intitulé Non Lieu-Bon Lieu propose une méthodologie d’approche de terrain accompagnée d’une intuition et d’une intention artistique servant à représenter la complexité des lieux, leurs usages, leurs enjeux et l’écosystème qu’ils impliquent. Nous mettrons alors en œuvre une méthodologie innovante en terme d’enjeux pratiques et artistiques, sociaux, culturels, ou politico-utopistes… Le lieu de la ferme du hameau et son territoire nous permettront de repenser la définition des utopies, afin de questionner l’évolution des formes de vies sociales. Nous utiliserons le mode de l’enquête pour découvrir un territoire et un lieu ; nous chercherons, prélèverons des matériaux de toutes sortes pour «traduire» concrètement les enjeux que ce territoire et ce lieu semblent faire émerger.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer