NEVER ENDING OBJECT

En collaboration avec Yann Le Guennec -2011-2014

Les traces documentaires, photographiques et textuelles, produites par l’activité du Laboratoire Art et Archéologie – Never Ending Object, sont collectées sur un site web (www.yannleguennec.com/neo).
Pour l’installation-performance «Prévisualisation de quelques principes d’exposition de l’objet sans fin», ces documents imprimés (issus des précédentes expositions N.EO.) ainsi qu’un ensemble de nouvelles pièces, sont injectés dans un cycle de déplacements et de manipulations, pilotable collectivement par Internet. L’installation-performance est une projection de la mémoire et de l’actualité du laboratoire dans un nouvel espace-temps poétique de transformation. La métaphore du chantier de fouille archéologique est mobilisée, un chantier quelque peu inversé où il s’agit de tenter de redécouvrir ce qui a existé, mais également d’en accélérer l’évolution pour en perturber les significations possibles. Le carroyage métaphorique du chantier devient la carte d’un imaginaire en mouvement, le contexte d’émergence d’un ensemble d’éléments pour la reconstruction de mythologies hybrides et intermédiaires, capables de relier ce qui semble le plus disjoint, dans l’espace et le temps.

N.E.O. VI expose et rejoue l’activité du laboratoire. Sous forme de répliques en terre, 20 œuvres exposées lors des précédents NEO reprendront vie, retrouveront leur forme. Ce dispositif pose la question de l’authenticité, de l’origine, en créant une rencontre simultanée entre passé, présent et futur. Dans un nouvel espace-temps poétique matérialisé par des liens mouvants, les objets se redéfinissent à mesure que la carte se déplace sur eux. Accélérer la transfor- mation, donc le temps du laboratoire passé et à venir mobilise la métaphore du chantier de fouille archéologique, une fouille o il s’agit de tenter de redécou- vrir ce qui lie les objets entre eux. Le contexte des objets invoque la création de nouvelles mythologies intermédiaires, capables de relier ce qui semble le plus disjoint, dans l’espace et le temps, dans l’espace-temps du sens en devenir.